Historique et présentation des Jeux Paralympiques

Jeux Paralympiques

Les Jeux Paralympiques, destinés aux athlètes handicapés, sont une manifestation qui se tient parallèlement aux Jeux Olympiques. Comme ces derniers, ils ont lieu tous les quatre ans après les Jeux classiques et dans les mêmes lieux.

 

L’histoire des Jeux Paralympiques

La naissance des Jeux Paralympiques remonte à 1948, à l’initiative de Sir Ludwig Guttmann, un médecin officiant à Stoke Mandeville en Angleterre, qui organisa un concours de tir à l’arc auquel participèrent les anciens combattants de la guerre 1939-1945 blessés à la moelle épinière, dans le cadre de leur programme de rééducation. En 1952, cet événement pris une dimension internationale et depuis les Jeux de 1960 à Rome, les jeux Paralympiques se tiennent dans le pays qui accueille les Jeux Olympiques. Depuis les Jeux de 1988 à Séoul, les Jeux Paralympiques ont lieux juste après les Jeux Olympiques, utilisant les mêmes infrastructures.

Des Jeux Olympiques parallèles

S’il est vrai qu’à l’origine, les Jeux Paralympiques s’inscrivaient dans une méthode de rééducation, cet événement est à présent devenu une vraie compétition sportive. Les sportifs qui y participent ne sont plus uniquement des athlètes en fauteuil roulant mais représentent un panel bien plus étendu de handicaps, voilà pourquoi la dénomination « Paralympiques » est maintenant considérée dans le sens de « Jeux Olympiques parallèles », c’est-à-dire « d’autres Jeux Olympiques ».

Une coopération avec les Jeux Olympiques.

En 2000, lors des Jeux Paralympiques en Australie, le CIO et l’IPC ont conclus un accord de principe stipulant que les Jeux Paralympiques se dérouleront 1 mois après les Jeux Olympiques, réaffirmant la relation de coopération entre les deux manifestations. Les « Jeux Olympiques parallèles  » méritent leur nom et n’ont de cesse de se développer.

Tous les 4 ans

Les jeux se tiennent donc tous les quatre ans dans le pays qui organise les jeux Olympiques pour valides : Tokyo (1964), Heidelberg, en Allemagne (1972), Toronto (1976), New York (1984), Séoul (1988), Barcelone (1992), Atlanta (1996), Sydney (2000), Athènes (2004), Pékin (2008), Londres (2012). Il y eut cependant deux exceptions : en 1968, Mexico pour cause d’altitude trop élevée, les compétitions se sont alors déroulés à Tel-Aviv ; en 1980, l’Union soviétique ne pouvant organiser les jeux Paralympiques, les Pays-Bas s’en sont occupé.

Les compétitions des jeux Paralympiques

Prévus à la base uniquement pour les handicapés physiques en fauteuil roulant, les Jeux sont à présent ouverts aux handicapés visuels, aux amputés, aux infirmes moteurs et cérébraux, et aux handicapés divers. Pour les compétitions, la variété des handicaps sont classés en 5 catégories : sportifs en fauteuil roulant, non-voyants, amputés, infirmes moteurs cérébraux, handicaps divers.

De plus, les cérémonies d’ouverture et de clôture ainsi que les remises des médailles des jeux Paralympiques sont identiques à ceux des Jeux pour sportifs valides.

Bon nombre de disciplines sportives classiques sont au programme, avec des règlements et des conditions aménagés. Certaines épreuves, comme les courses, peuvent se dérouler en fauteuil roulant ou debout.

Les jeux Paralympiques d’été

Il y a 14 disciplines pratiquées lors des jeux Paralympiques d’été : l’athlétisme, le basket-ball, le biathlon, le cyclisme (tandem et solo), l’escrime, le goal-ball (sport collectif avec ballon sonore pour handicapés visuels), l’haltérophilie, le judo, la natation, le tennis, le tennis de table, le tir à l’arc, le tir à la cible, le volley-ball.

Les jeux Paralympiques d’hiver

Inaugurés en 1976, les jeux Paralympiques d’hiver comprennent 6 épreuves : Ski alpin, Biathlon, Ski de fond, Hockey sur luge, Snowboard, Curling en fauteuil

 

Nos autres articles :